Home Irlandais Personnages

Sondage

quel est votre rubrique préfere?
 
Personnages PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrateur du site   
Mardi, 20 Avril 2010 08:03
Index de l'article
Personnages
St Colomba
Le Prechaunun
Toutes les pages

Saint Patrick Patron de L’Irlande

Fils d’un fonctionnaire chrétien établi dans un village romano britannique de la côte occidentale de la Grande-Bretagne, Magnus Succatus Patricuis Patrick naquit probablement aux alentours de 390 ans ap.J-C, au crépuscule de l’influence romaine.

Comme le pouvoir de Rome diminuait, ces frontières son empire furent harcelées par des bandes de pillards venues de l’autre côté de la mer d’Irlande.

A seize ans, Patrick fut capturé lors d’une de ces razzias pour être vendu comme esclave en Irlande. Il passa alors six ans près du mont Slemish (aujourd’hui dans l’Antrim) à garder les troupeaux de son Maître, un roi païen nommé Miliucc.

Bien qu’élevé en chrétien, ce fut durant sa vie d’esclave que le jeune homme fut saisi par la fois. Une nuit, l’ange Victoricus apparut en vision à Patrick, lui révélant que le temps de son évasion était proche. Marchant au sud, Patrick trouva un bateau et gagna la Bretagne. A cette époque, le christianisme était déjà bien enraciné en Gaule et Patrick resta au moins huit ans a étudier au monastère d’Auxerre, où il allait être nommé évêque avant de rejoindre sa famille en Grande-Bretagne.

Ce fut là que Victoricus lui apparut à nouveau, portant des lettres d’Irlandais implorant le « jeune saint » de retourner en Irlande. En 431 ap. JC la première mission épiscopale officiellement envoyée en Irlande se solda par un échec et l’année suivante, le pape Célestin 1er confia à Patrick la tâche de convertir les païens Irlandais

Patrick embrassa sa mission avec ardeur et résolution. Accompagnée de sa suite, il parcourut dès lors l’Irlande durant trente années au cours des quelles il aurait converti cent vingt mille âmes et fondé quelque trois cents églises (dont son église principale, à Armagh). Il mourut en 461 et fut inhumé à Downpatrick, près de l’endroit où il avait, bien des années plus tôt, converti son premier païen.

En 1900, une plaque de granit, gravée du nom de « patric » fut disposée dans le cimetière de la charmante cathédrale de Down pour marquer le site où le saint serait enterré.

Au printemps, cette plaque est couverte de jonquilles par les pèlerins (Tous près, dans la prison(18ème siècle) de la cité, le Saint Patrick Héritage Centre raconte l’histoire de Patrick à l’aide de vidéos et d’expositions.)


Patrick lui-même nous fournit, à travers Confessions et lettre à Coroticus, deux documents rédigés dans un latin rustique, un aperçu passionnant de sa vie et son esprit. Mais l’essentiel de ce que nous savons ( ou pensons savoir) actuellement de lui provient de l’œuvre de deux biographes qui vécurent deux siècles plus tard. Des hagiographes ultérieurs augmentèrent le corpus des légendes relatives à Patrick, lui attribuant d’innombrables miracles : guérir des malades et des boiteux, rendre la vue aux aveugles et, parfois, ressusciter des mots.

Cependant, la plus connue des légendes patriciennes, celle, rapportée par les biographe Jocelyn (12ème siècle), de Saint Patrick bannissant les serpents d’Irlande, n’a jamais pu se produire : Les serpents n’ont jamais existé sur l’île et, quoi que Patrick ait expulsé, il ne pouvait s’agir de serpent, du moins dans le sens premier du terme.

Et depuis St Patrick est devenue le Saint Patron de L'Irlande, que l'on fait partout ailleur sur la terre, des petits fils d'imigrée Irlandais, partout ailleurs tout comme au Etats-Unis, au Canada, et en Australie, (le 17 Mars).

On s'habille de vert, avec le porte bonheur du tréfle, et on vient regarder la parade en l'honneur de Saint Patrick, et on va faire la fete au pub toute la nuit, et c'est aussi le jour de la fete national Irlandais, et on est fière d'ètre Irlandais et on le dit haut et fort.



Mise à jour le Jeudi, 29 Avril 2010 22:15
 

Qui est en ligne ?

Nous avons 49 invités en ligne

Image au hasard

odalaigh.jpg