Home Le pays La Tourbe

Sondage

quel est votre rubrique préfere?
 
Tourbe PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrateur du site   
Lundi, 19 Avril 2010 22:49

La tourbe Pastille-tourbe

L’écologie, la conversation et l’exploitation des tourbières sont expliquées au Centre de la tourbe (Peatland World) à Lullymore, et au parc des tourbières (Peatland World), dans le comté d’Armagh.

La tourbe agit comme un conservateur : elle a livré quelques matériaux archéologiques intéressants, notamment des parties de chemins de marais formés par l’amoncellement, à la surface des marais, de branches coupées, le beurre,à l’intérieur de baraettes de bois , se conserve pendant plusieurs centaines d’années dans la tourbe et devient du beurre de tourbe (bog butter) : il finit par se transformer en une sorte de fromage crémeux, les restes de troncs ou de souches de pins qui couvrirent le pays entre 2500 et 2000 av J.-C. et dépérirent lors de la recrudescences des pluies constituent le bois de tourbe (bogwood), utilisé par des ébénistes.
Quelques tourbières topographiques, comme la tourbière de Clara, au Nord-est de Tullamore, sont préservées pour les études de botanistes.

L’entassement de plantes mortes, partiellement décomposées, dans un terrain gorgé d’eau est à l’origine de la tourbe.

La croissance des micro-organismes qui détruisent la substance des végétaux y est inhibée par l’acidité de l’eau, due au mousses des marais, les sphaignes, la tourbières climatique ou (blanket bog), se crée lorsque la moyenne des précipitations dépasse 1200 mm par an (au moins 235 jours).

Elle se rencontre généralement dans les zones montagneuses, surtout sur le bord de mer occidental.

Cette tourbière est composée d’herbe et de laîches mortes mais de très peu de mousse, et l’épaisseur de la couche de tourbe varie entre 2 à 6 m.
La tourbière topographique, ou (raised bog), plus adaptés à l’exploitation industrielle (l’épaisseur atteint jusqu’à 12 m), se constitue quand la moyenne des précipitations est de 800 à 900 mm par an.

Elle se développe au-dessus de la nappe phréatique locale et couvre la majeure partie de la plaine centrale.
Cette tourbière est surtout composée de mousse des marais forêts, la tourbe extraite à la main est la principale source de combustible depuis de nombreux siècles.
De nombreux propriétaires possèdent encore des droits tourbiers sur le marécage local où ils découpent manuellement les mottes.


Paysage-toube

Pour cela, ils procèdent tout d’abord au drainages d’une zone de la tourbière, la couche supérieur qui contient des plantes vivantes est déposée sur une surface préparée pour favoriser la régénération.
Les mottes de tourbe sont coupées à l’aide d’une bêche spéciale, la Sleán, étroite pelle munie d’une lame latérale à angle droit.

Répandues sur un vaste terrain pour sécher, retournées au fur et à mesure que leurs faces sèchent, lest mottes sont empilées, sans être serrées, dans des empattements.
Lorsqu’elles sont tout a fait sèches, on les entreposes dans des sortes de silos auprès des maisons.
Si l’été est bon, une famille peut prélever ou combustible pour plusieurs années.
Depuis 1946, le Conseil des Tourbières (Bord na Móna) a mis au point des machines-outils et des techniques de ramassage mécaniques de la tourbe.
On estime à 300 millions de tonnes les réserves des tourbe, la tourbière topographique d’Irlande.


Une fois évaluée le type et la capacité de la tourbe, la tourbière est drainée pendant 5 à 7 ans, et nivelée en ménageant une faible pente jusqu’au drain plus proche.
On installe alors une voie ferrée à la surface, pour transporter la tourbe récoltée.
La tourbe en mousse (moss peat).
Bonne pour l’horticulture puisqu’elle est moins dense et retient à la fois l’air et l’eau, apparaît juste en dessous de la surface de la tourbière.
Elle est récoltée entre juin et décembre.

La tourbe en motte (sod peat), utilisée comme combustible, est recueillie par une machine qui mélange des tourbes en poudre (milled peat) est raclée à la surface du marécage par beau temps et transformée en briquettes pour l’utilisation domestique, ou brûlée dans des centrales électriques (7 d’entre elles sont situées dans le centre du pays).
Un quart de l’électricité de l’Irlande est généré par des centrales thermiques alimentées par de la tourbe.

Les Tourbières peuvent être dangereuses,
il est imprudent de s’y aventurer seul.

Mise à jour le Jeudi, 29 Avril 2010 21:05
 

Qui est en ligne ?

Nous avons 95 invités en ligne

Image au hasard

turoe.jpg