Home Carte d'identité Moines

Sondage

quel est votre rubrique préfere?
 
Moines PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrateur du site   
Lundi, 19 Avril 2010 21:32

Les moines missionnaires irlandais

Durant la période connue sous le nom d’âge des ténèbres ou de l’ignorance et correspondant au haut Moyen-Age (410-800 avent J-C), les moines de l’église celtique irlandaise, parfois chassés par les invasions vikings, quittèrent l’Irlande pour évangéliser des contrées lointaines. Saint Brendan fut celui qui alla le plus loin, car il atteignit probablement le continent américain. Saint Patrick, patron de l’Irlande, étudia le christianisme dans le Sud de la France.

L’abbaye de Bangor envoya un grand nombre de moines évangéliser de nombreuses contrées. Ainsi Saint Colomban (Columbanus) quitta Bangor en 590 et fonda, en France, les monastère de Luxeuil, d’Annegray et de Fontaines avant de tomber en disgrâce.

Après avoir séjourné quelque temps à St-Gall (Suisse), il se rendit à Bibbio, en Italie, où il fonda un autre monastère avant sa mort, qui survint en 615.

Saint Gall, disciple et compagnon de saint Colomban, fonda une église à Bregenz, sur le lac de Constance (Autriche), et donna son nom à la ville de St-Gall, à dont le monastère renferme une très belle collection d’anciens manuscrits irlandais.


Mael Rubha arriva en Angleterre en 671 et fonda le monastère d’Applecross en Ecosse. Des liens puissants unissaient l’île d’Iona (au large de la côte occidentale de l’Ecosse) et L’Irlande. Ainsi, Saint Columba (Colmcille en irlandais) naquit dans le Donegal, mais quitta sa région natale pour fonder le célèbre monastère de l’île d’Iona.

Vers 635, Saint Aidan, Irlandais comme Saint Columba, se fit moine à Iona et fonda le monastère de Lindisfarne, au Nord de L’Angeleterre.

Né en Irlande vers 628, saint Adamnan (Adamnain), devient le 9ème abbé d’Iona en 679 et y mourut en 704.

Il fut également le biographe de Saint Columba, au quel il était apparenté. Il convainquit l’église du Nord de l’Irlande, saut Iona, de rejeter le calendrier et les rites celtiques.

En 697, sa règle fut promulguée à Birr pour assurer la protection des femmes, des enfants et du clergé, surtout en période de guerre. Dicuil vint d’abord à Iona, qu’il quitta en 800 pour se rendre à la cour de Charlemagne.

Il écrivit sur la grammaire, l’astronomie et la géographie. Saint Furcy (Fursa) quitta d’Irlande pour se rendre en Est-Anglie, mais il s’installa finalement dans le Nord de la France, où il fonda le monastère de lagny, non loin de Paris. Après sa mort, qui survint en 648, il devient le protecteur du monastère de Péronne, fondé près de sa tombe.

Jean Scott Erigène (Johannes Scotus Erigena) s’installa aussi en France et vécut à laon dans la deuxième moitié du 9ème siècle.

Il est considéré comme le philosophe occidental le plus important entre saint Augustin (350-430) et Saint Thomas d’Aquin (1225-1274).

Sadullus Scotus s’installa à liège au beau milieu du 9ème . Mais son influence s’étendit jusqu’à Cologne. De nombreux moines missionnaires allèrent en Allemagne et au-delà. Ainsi, Saint Kilian s’installa à Würzburg en Allemagne et Marianus Scotus (Muirendach MacRobertaig), membre d’une grande famille du Donegal, fonda le monastère irlandais St Peter à Ratisbonne (Bavière), où il mourut en 1088.

Virgil (Fergal) quitta L’Irlande en 742 et voyagea via la France et la Bavière jusqu’en Autriche : il devint le Saint patron de Salzbourg. Au 9ème siècle Donatus, fuyant devant les Vikings, parvint jusqu’à Fiesole, en Toscane.

Mise à jour le Lundi, 26 Avril 2010 13:40
 

Qui est en ligne ?

Nous avons 17 invités en ligne

Image au hasard

oursvert.jpg